Radio Logo
RND
Listen to {param} in the App
Listen to RFI - Le coq chante in the App
(171,489)
Save favourites
Alarm
Sleep timer
Save favourites
Alarm
Sleep timer
HomePodcastsInterview
RFI - Le coq chante

RFI - Le coq chante

Podcast RFI - Le coq chante
Podcast RFI - Le coq chante

RFI - Le coq chante

add

Available Episodes

5 of 24
  • Le coq chante - La station pastorale de Am Sak au Tchad
    Am Sak se trouve à 437 kilomètres de N’Djamena, dans le Batha, l’une des 23 régions du Tchad. Dans cette zone, les pluies (entre 150 et 400 mm par an) sont insuffisantes et trop irrégulières pour cultiver. C’est donc une zone d’élevage. Pendant de longs mois, il faut de l’eau pour l’hygiène et la consommation des familles, et de l’eau pour l’abreuvement du bétail. Une station pastorale est réalisée pour répondre à ce besoin vital. En réalité, cette station de pompage existait et soulageait les éleveurs en période difficile. Seulement, au fil des années, on a vu l’avancée du désert et la dégradation de l’environnement. Et dans le même temps, la station de pompage est tombée en panne. Ce qui a motivé l’intervention du ministère tchadien de l’Élevage, à travers le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel. Invités - Abdel Krim Ali, éleveur, secrétaire général du Comité de gestion, responsable de la station agro-pastorale de Am Sak - Mudalal Ahmed, président de l’Union des éleveurs de Am Sak.       Production : Sayouba Traoré Réalisation : Ewa Piedel
    9/24/2021
    19:30
  • Le coq chante - Le secteur des produits alimentaires élaborés en France
    Quand on dit «Produits alimentaires Élaborés», cette dénomination ne dit pas l’importance du secteur. L’Association Des Entreprises de Produits Alimentaires Élaborés ou ADEPALE, c’est la principale Fédération professionnelle de l’industrie alimentaire nationale. Elle est le porte-parole de 260 entreprises et 577 sites de production présents dans 67 départements français, au travers de 6 syndicats membres. Ce qui représente en 2021 un chiffre d’affaires de près de 16 milliards d’euros. Le secteur professionnel emploie 48.000 collaborateurs. Cette industrie des produits alimentaires élaborés doit faire face aux problèmes classiques propres à toute entreprise, mais elle doit aujourd’hui répondre à des exigences nouvelles. Que leur action n’ait pas un impact sur l’environnement, que les entreprises se fournissent en produits sains, qu’elles assument la responsabilité sociétale des entreprises. Et tout au long de la démarche, ne surtout pas oublier l’impératif de sécurité alimentaire. Là-dessus, vient se greffer le Covid-19 qui a mis des secteurs entiers de l’économie à l’arrêt. Invité : Jérôme Foucault, président du Conseil d’Administration de l’Association Des Entreprises de Produits Alimentaires Élaborés (ADEPALE) Production : Sayouba Traoré Réalisation : Ewa Piedel
    9/17/2021
    19:30
  • Le coq chante - L’Unité de production de vaccins pour bétail de l’ISRA à Dakar
    L’élevage est un secteur très important dans l’économie nationale d’un pays sahélien comme le Sénégal, et dans les économies familiales. Pour les vaccins, le taux de couverture vaccinale varie entre10 et 20%, alors que l’OMS recommande un taux de 80%. On comprend donc le rôle central de l’unité de production de vaccins de l’ISRA, qui a une capacité de production de 28 types de vaccins, soit en moyenne 20 millions de doses chaque année. Autre donnée importante, 52% de la production de vaccins au Sénégal est commercialisé dans 8 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. La difficulté, c’est qu’il faut approvisionner les villages et sensibiliser les éleveurs. Par chance, la Banque Mondiale finance le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS), qui a permis au Ministère sénégalais de l’élevage et des productions animales, de doter l’ISRA d’un lyophilisateur d’un coût de 1 milliard 700 millions de francs CFA. L’idée, c’est de permettre à l’unité de production de vaccins, de passer de 20 millions à 80 millions de doses par an.   Invités : Ndaye Fatou Tall Ndiagne, directrice de l’unité de production de vaccins. Marianne Haidara Koné, responsables du laboratoire de production de vaccins Production : Sayouba TraoréRéalisation : Ewa Piedel
    9/12/2021
    19:30
  • Le coq chante - Nouvelles tendances agricoles
    Il y a là deux enjeux majeurs, et c’est valable pour tout pays. Avec les progrès sociaux, la population mondiale a augmenté. Et pour nourrir tout ce monde on a utilisé toutes sortes de technologies et toutes sortes de produits chimiques. Avec des dégâts causés à l’environnement. D’abord, dans ce processus, l’homme a oublié que lui-même fait partie de l’environnement, et qu’il en dépend pour sa propre survie. Ensuite, insoutenable signifie que l’humanité consomme plus de ressources naturelles que ce que la nature peut fournir. Il faut donc réparer ces dégâts, et dans le même temps apprendre à produire de façon à ne plus recommencer les mêmes erreurs. L’élevage des insectes, l’aquaponie et la géoponie sont les principales orientations de ces nouvelles tendances agricoles. Elever des insectes comme matière première des compléments alimentaires pour le bétail, et de nombreux autres usages. Quant à l'aquaponie, c’est un système qui unit la culture de plante et l'élevage de poissons ; les plantes sont parfois cultivées sur des billes d'argile, pouvant être irriguées en circuit fermé par de l'eau provenant d'aquarium où sont élevés les poissons. On marie donc l'aquaculture et la pisciculture.   Invité Paolin Pascot, co-fondateur de la société de commercialisation d’équipements agricoles, Agriconomie. Production : Sayouba TraoréRéalisation : Ewa Piedel
    9/5/2021
    19:30
  • Le coq chante - Le Centre de refroidissement laitier de Dealy
    La communauté rurale de Dealy fait partie du département de Linguère dans la région de Louga, au Sénégal. Dans cette zone, l’activité économique c’est un peu d’agriculture et beaucoup d’élevage. Quand on ne dispose pas d’équipements, le traitement et la conservation d’une denrée hautement périssable, comme le lait, posent problème aux éleveurs des villages. (Rediffusion) À Dealy, le centre de refroidissement laitier est un lieu très important pour les éleveurs et ceux des villages environnants. Au début, c’était un centre de collecte de lait de la société française Nestlé. Puis cette société française a abandonné cette activité, mais les éleveurs de Dealy ont continué. Par bonheur, ils ont été sélectionnés parmi les bénéficiaires du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel. Financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par le Comité Inter-États de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), l’objectif de ce projet c’est de moderniser un peu l’élevage dans la zone. Moderniser un peu l’élevage, il s’agit d’introduire des innovations pour faciliter la vie pastorale, mais ne pas introduire trop de bouleversements dans les économies des familles. Il faut donc viser juste. (Rediffusion du 6 juin 2021) Invités : - Yoro Sarr, responsable à la Communication du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) - Cheick Ka, éleveur, responsable du centre de refroidissement laitier de Dealy.     Production : Sayouba Traoré Réalisation : Ewa Piedel
    8/29/2021
    19:30

About RFI - Le coq chante

Station website

Listen to RFI - Le coq chante, RFI - Radio foot internationale and Many Other Stations from Around the World with the radio.net App

RFI - Le coq chante

RFI - Le coq chante

Download now for free and listen to radio & podcasts easily.

Google Play StoreApp Store

RFI - Le coq chante: Podcasts in Family

RFI - Le coq chante: Stations in Family

Information

Due to restrictions of your browser, it is not possible to directly play this station on our website.

You can however play the station here in our radio.net Popup-Player.

Radio